Thématiques - Le logement

Faiblesses de la politique communale du logement.

Journal communal « Morlanwelz.be », rubrique « la parole aux partis ». Pour le numéro d’avril 2008, le thème était « le logement ».

En septembre 2007, le Conseil communal a ratifié le programme d’actions en matière de logement présenté par la majorité pour cette mandature. L’occasion de constater la difficulté de faire aboutir les projets, puisque nombre de ceux-ci étaient déjà présents dans le plan communal du logement voté en… 2001 (comme celui de la rénovation du bâtiment de la Croix-Rouge, qui offre toujours son aspect délabré à l’entrée de Morlanwelz).

D’autres faiblesses majeures apparaissent à la lecture du programme d’actions :

– l’absence de projets visant à la création de logements adaptés pour les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite, leur permettant de vivre de façon autonome le plus longtemps possible ;

– l’absence de volonté de garantir la mixité sociale dans le choix des projets (on aurait ainsi pu négocier un pourcentage de logements bon marché dans le projet de revitalisation urbaine qui prévoit la création de 95 logements sur le site de Beaume et Marpent) ;

– l’absence de toute mention aux économies d’énergie ou aux énergies renouvelables dans les projets de rénovation ou de construction malgré les contextes de réchauffement climatique et de baisse du pouvoir d’achat ;

– l’absence de projets menés en partenariat public-privé alors qu’il s’agit là d’une piste importante du développement de la politique de création de logement prônée actuellement par la Région wallonne…

Arrêtons-nous encore sur l’isolation des habitations, souvent insuffisante dans notre parc immobilier plutôt vétuste. Un pouvoir communal soucieux du développement durable devrait susciter la création sur son territoire d’une entreprise de formation par le travail qui s’attaquerait à réduire les déperditions d’énergie dans les logements des personnes à faibles revenus (comme le fait par exemple l’entreprise Quelque Chose à Faire auprès de ménages carolos précarisés).

Les programmes communaux du logement 2001-2003 et 2004-2006 n’ont fait l’objet d’aucune évaluation, faute de résultats probants sans doute. Puisse le programme actuel, malgré ses faiblesses, faire aboutir les projets envisagés.

José Montero
Conseiller communal – ECOLO

Share This